Vos derniers films vus

Sur pellicule, en blu-ray, de l'actu de tournage à la sortie... Le cinéma, celui pour lequel on est là
Avatar du membre
Hellboy
Démon et Merveille
Démon et Merveille
Messages : 3326
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 12:17 pm
Localisation : Avec ta copine

Re: Vos derniers films vus

Message par Hellboy » lun. déc. 16, 2019 8:43 pm

cloneweb a écrit :
lun. déc. 16, 2019 2:53 pm
DikkenekC'est drôle, parfois hilarant, mais peut-etre aussi un peu moins que ce qu'on me l'avait vendu.
Toutafé.

Avatar du membre
alex_bono
Capitaine Sprout
Capitaine Sprout
Messages : 2325
Enregistré le : dim. sept. 07, 2008 11:47 am

Re: Vos derniers films vus

Message par alex_bono » jeu. déc. 19, 2019 10:50 pm

Bon, allez.

Star Wars Episode IX - L'Ascension de Skywalker
Mise en contexte : j'aime énormément le boulot de Rian Johnson, pour l'avoir revu, The Last Jedi est sûrement mon 3ème SW préféré.
J'avais de base un peu peur d'être déçu. Le retour de Palpatine semblait sortir d'un chapeau (syndrome Spectre avec un grand méchant écrit à la va vite qui soi-disant contrôle tout). J'avais aussi peur du syndrome (et de l'égo) d'Abrams et du côté "je recolle mes jouets cassés". Donc forcément, j'y allais avec de l'attente, parce que merde, c'est Star Wars. J'avais quand même une peluche Jar Jar Binks quand j'étais petit ! Et en même temps, je me répétais sans cesse que j'allais être sûrement déçu.
Et en fait, au-delà de la déception immense de la chose, j'en suis sorti triste de voir un gâchis à ce point dû à un mec qui n'aime pas le film précédent et qui n'a pas voulu une vraie cohérence (on pense ce qu'on veut de Marvel mais Feige a au moins le mérite de faire un truc cohérent. Chiant certes, mais cohérent). Pendant tout le film, Abrams répare tout ce que Johnson avait cassé, soit littéralement
Ren qui répare son casque, le casque de Vador qui est toujours là on ne sait comment, le sabre de Luke réparé
ou par petites phrases lancées de façon passive-agressive :
Luke en force ghost qui va dire "un sabre laser on le traite bien, c'est une arme noble" ou encore Luke qui revient sur ce qu'il dit dans l'épisode précédent "je me suis trompé".
. Le scénario est globalement assez raté et n'est qu'un enchaînement de péripéties, de McGuffin, de Deus Ex Machina, de quêtes, des personnages (toujours attachants) qui vont d'un point A à B à C à la recherche d'objets qui vont leur servir,
la balise Sith -c'est déjà une belle connerie- qui se détruit, paf, la deuxième qui apparait comme par magie, au secours
de personnages qui apparaissent à tel ou tel endroit sans cohérence scénaristique. C'est construit comme un jeu vidéo
Plusieurs éléments m'ont ensuite vraiment énervés très très très forts :
- Le traitement de Palpatine est complètement raté. Il n'y a aucune explication, ni sur sa survie, ni sur Snoke, ni sur rien et globalement il n'est n'y imposant ni intéressant
- L'identité des parents de Rey, évidemment. Le fait qu'elle soit la petite-fille de Palpatine, mais au secours cette connerie
- Le bisou entre Kylo Ren et Rey, ça m'a vraiment très fort énervé
- Le fan service n'importe où, n'importe comment, la scène avec Luke et Leia jeune en train de s'entrainer mais d'où ça sort putain de merde, quel est l'intérêt ?
- Han Solo
J'ai quand même apprécié la moitié du film. Les batailles spatiales, les fights au sabre laser, Poe, Rey, Kylo et l'évolution de leurs personnages même si c'est pas toujours finaud. Abrams sait mettre en scène, 3PO a un vrai rôle, et en terme de Blockbuster c'est plutôt divertissant mais c'est tellement con par moment. Et quand je vois la conclusion de Star Wars, j'ai pas envie d'un truc "divertissant" qui va désavouer le film précédent à cause de l'égo d'un réal et des fragiles qui ont signé une pétition à la con.

Voilà. Je vais aller le revoir, j'ai envie de me refaire un avis passé cette déception, j'espère que les défauts vont un peu s'effacer pour laisser la place au plaisir du visionnage et de l'attachement que j'ai avec ces personnages et surtout Daisy Ridley et Adam Driver.
Image

Avatar du membre
Arkaron
Team CloneWeb
Team CloneWeb
Messages : 1654
Enregistré le : dim. sept. 14, 2008 8:10 pm

Re: Vos derniers films vus

Message par Arkaron » ven. déc. 20, 2019 10:55 am

J'irai autant le voir que les autres Star Wars de Disney (c'est à dire 0 fois) mais c'est quoi l'histoire avec Han, que je rigole ? Spoile tout ce que tu veux, t'as carte blanche.
Image
Image

Avatar du membre
alex_bono
Capitaine Sprout
Capitaine Sprout
Messages : 2325
Enregistré le : dim. sept. 07, 2008 11:47 am

Re: Vos derniers films vus

Message par alex_bono » ven. déc. 20, 2019 6:56 pm

Arkaron a écrit :
ven. déc. 20, 2019 10:55 am
J'irai autant le voir que les autres Star Wars de Disney (c'est à dire 0 fois) mais c'est quoi l'histoire avec
Han
, que je rigole ? Spoile tout ce que tu veux, t'as carte blanche.
Rapidement, Kylo Ren se fait tuer par Rey et se fait ressusciter (par Rey aussi) (la scène est chouette, j'aime bien le côté Rey qui tue Kylo Ren et ressuscite Ben). Puis il se retrouve tout seul, se retourne et il a une vision d'Han Solo devant lui (c'est bien explicité "je suis ton souvenir" et qui nous raconte ce qu'on vient de comprendre à l'écran)
Image

Avatar du membre
Arkaron
Team CloneWeb
Team CloneWeb
Messages : 1654
Enregistré le : dim. sept. 14, 2008 8:10 pm

Re: Vos derniers films vus

Message par Arkaron » ven. déc. 20, 2019 9:28 pm

:em50: :em50: :em50: :em50: :em50:
Image
Image

Avatar du membre
Xidius
L'Elu
L'Elu
Messages : 5001
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 5:10 pm
Localisation : Paris (XVème)
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par Xidius » dim. déc. 22, 2019 5:07 pm

Star Wars - The Rise of Skywalker (2019) de J.J Abrams
C'est formidable ce qu'a accompli Disney ici.
Les mecs passent un fric colossal en com et en prod pour confirmer que tout le monde bosse main dans la main, vise le même objectif et que les conflits entre Abrams et Johnson n'existent pas, et patatra, la conclusion se pose d'emblée de jeu comme un énorme doigt d'honneur au précédent, prenant un malin plaisir à méticuleusement remettre en ordre ce que le 8 déconstruisait, pour mieux rejouer une fois encore ce qu'ils ont retenus de gimmicks de la trilogie originale.

"The Dead Speaks !". J'étais sur le cul de voir à quel point le film se construit son petit prétexte en 5 minutes sur un Deux Ex Machina (!!!), rameutant Palpatine avec la finesse d'un bulldozer, prenant ce faible laps de temps pour justifier la conclusion de TOUTE la saga, comme si tout ça était savamment pensé, l'air de rien, et que ça faisait partie du bordel depuis le début, alors même qu'Abrams radote pendant tout le film que Star Wars, c'est ce schéma narratif là, pas un autre, et fuck that shit.

Le casque pété dans le précédent ? Hop là, il revient, ressoudé, pour le plaisir.
On t'avait dit que tes parents étaient des nobodies ? Tetete, t'es pas là par hasard !
T'as voulu me tuer mon grand méchant qui remplaçait l'Empereur ? Hey chérie, devine qui vient dîner ce soir !
Non, Leia, arrête, je ne mérite pas ce sabre laser, je te le rends. Mais je l'ai quand même durant la suite du film, sinon comment je fais ?


Faut dire que Colin Trevorrow est aussi crédité à "Story", ce qui en dit long sur l'ambition des mecs.
Forcément, le résultat est un foutoir narratif pas possible, où on fait des poursuites en vitesse lumière n'importe où avec le Faucon Millénium, qui devrait être désintégré dès le premier light jump, mais que voulez-vous, ça permet de caser du décor made by ILM, et on se croirait dans Star Tours ! D'ailleurs la première heure hystérique court dans tous les sens pour donner l'impression d'avancer, avec John Williams qui use et abuse du Mickey Mousing pour tenter de donner vainement de l'ampleur à cette suite de péripéties.

Dans cette envie frénétique de replacer la mythologie Star Wars n'importe comment, le film utilise la Force comme un bouche trou narratif imparable, où absolument TOUT peut arriver. On te fait croire que certains vont mourir mais HOP LA, en fait non ils sont là !
Et on va même exhumer les morts à tout bout de champ, que ce soit sous forme de souvenirs, de force, d'anciennes scènes coupées réintégrées au récit (ça se voit à des kilomètres que les dialogues ont été ré-écrits autour des phrases de Carrie Fisher et que les acteurs en face parlent dans le vide oO), soit disant dans le respect de la personne et gnagnagna, même si un petit double numérique bien dégueu fera forcément son apparition dans un flash-back inutile.

En fait, le film m'a rappelé l'intro du 7, où le texte déroulant sonnait déjà complètement faux, et où on apprenait de but en blanc que malgré l’éradication totale de l'Empire (dont t'as été témoin puisque tu as vu le Retour du Jedi), et bien il y avait une nouvelle version tout aussi vaste qui débarquait d'on ne sait où et que c'était toujours la même merde. Ah ok.
Et bien là, c'est pareil, il suffit d'une planète cachée pour redémarrer la machine ! Et t'inquiète pas coco, t'auras bien des romans, comics et je ne sais quoi derrière pour justifier le bordel, parce que juste des films ça ne suffit pas.
Certains dialogues aberrants tentent de relier le bousin, notamment quand Kylo Ren dit qu'ils ont besoin de cette nouvelle flotte (construite comment au juste ? avec leur culte à la con de fin qui sert juste d'arrière plan ?) pour devenir un Empire.
Mais euh... Le film entier passe son temps à montrer l'emprise du Premier Ordre sur l'univers, qui oppresse tout le monde, traque les mecs d'une planète à l'autre en moins de deux, et a une armée de malade dans l'espace, il lui faut quoi de plus au Kylo ? Armée qu'on ne verra d'ailleurs pas débarquer à la fin puisqu'on va se contenter des Destroyers déjà présents, même si les généraux ont déjà pris place à l'intérieur.

Le plus hypocrite dans tout ça, c'est que ça se pose comme LA CONCLUSION de toute la saga, alors même que cette trilogie n'a eu de cesse de jouer la carte de la surprise pour relancer une machine déjà finie depuis 1983.
Un tel bordel, qui expose l'incompétence crasse de Kathryn Kennedy, en viendrait presque à justifier la méthode Marvel, où les mecs s'exécutent en fermant leur gueule sur un semblant de fil oruge. C'est nul et fadasse, mais au moins les films se ressemblent !
On peut quand même se demander ce qui leur a pris de reprendre le type qui s'était fait déchiré son film dans le précédent pour conclure tout ça, tant le résultat sent le règlement de compte de cour de récré, sans aucune envie de cohérence concrète.
Cela dit, c'est lui qui avait ramené 2 milliards avec son film, donc ils espèrent sûrement rameuter autant.
Et tant pis pour tous ceux qui exposaient fièrement le "Let the Past Die" ou je ne sais plus quelle connerie sortie de la bouche de Kylo Ren.

Ce qui est sûr, c'est que cette trilogie n'a eu de cesse de repomper l'originale pour essayer d'en retrouver le souffle sans jamais réussir à s'en émanciper, gardant ses nouveaux personnages comme des pantins en cosplay qui imitaient leurs idoles jusqu'au bout. (le plan final, quelle misère...)
Même le créateur de la saga avait fini par se planter en essayant d'y donner suite, et pourtant c'est celui auquel je pensais le plus en sortant de cette séance. On sait qu'il n'avait pas aimé le 7 et il est passé en silence radio depuis, mais je n'ose imaginer à quel point il doit regretter amèrement d'avoir lâché le bordel à Disney, quand on voit un tel film, qui rabâche de la façon la plus désincarnée qui soit un tel mythe.

Un tel résultat confirme ce qu'on savait depuis un moment : la création de George Lucas est devenu un monstre, qui caractérise à merveille la mutation d'Hollywood et la chute d'ambition narrative de son industrie. Quitte à se faire chier devant les films, j'espère qu'on aura un jour un bouquin pour en raconter avec acuité les coulisses. Ça risque d'être quelque chose.
Image

Avatar du membre
cloneweb
Vieux Boss
Vieux Boss
Messages : 8301
Enregistré le : sam. sept. 06, 2008 9:14 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par cloneweb » lun. déc. 23, 2019 4:52 pm

Après une critique et un long podcast, je suis allé voir L'Ascension de Skywalker avec en tête toutes les critiques du film. Je reste persuadé que le film est émaillé de grandes scènes et que plein de choses y fonctionnent si elles étaient prises individuellement ou foutues différemment. Pour citer un des podcasteur, il y a des idées mais une mauvaise exécution.

En revoyant le film ce matin, je me suis dit qu'il ne fallait que peu d'arrangements pour que l'ensemble fonctionne mieux. Voici donc Star Wars Rise of Skywalker - The CloneWeb Cut

(Ca n'a pas d'autre but que de m'amuser en vacances, et c'est plein de spoilers)
- Le film s'ouvre de la même manière : l'Empereur est "vivant", et Kylo Ren le cherche pour s'en débarrasser. A l'inverse de la scène de fin où on coupe le plan avec les Jawas, il faut rajouter un plan montrant où on est. Sur Mustafar, puisque le Wayfinder est en réalité dans le Temple de Vador en ruine.
- La suite est ok. Rey s'entraine, Poe et Finn cherchent à retrouver la trace de l'Empereur. Ils se retrouvent auprès de Leia pour repartir en mission sur Pasaana. Et Leia confie à Rey les deux sabres, celui de Luke et le sien, qu'elle lui remet directement.
- Là on remplace les stormtroopers par les Chevaliers de Ren, histoire qu'ils servent à quelque chose vu qu'ils sont décrits par les troopers comme des monstres qui décapitent.
- Là, surtout, les héros ne se contentent pas de trouver un indice à la con. Ils trouvent le vaisseau, et le Wayfinder. Ils pourraient donc directement aller buter l'Empereur sauf que Chewie se fait capturer et que Rey le "tue"
- On coupe tout l'arc de C3PO qui est de toutes façons useless. A la limite, on le remplace par un aide de camps de Lando qui les aident à comprendre le Wayfinder mais on coupe aussi tout Kijimi pour limiter les planètes et les déplacements.
- On retire donc les personnages de Zori Bliss puis de Jannah, qui ne servent qu'à donner du background à Poe et Finn. Depuis quand ils ont besoin ? Ca peut même permettre de réintégrer Rose.
- Toute la scène à bord du Star Destroyer est maintenue. Mieux, c'est là que Rey affronte pleinement Kylo Ren. Pas besoin d'un nouveau lieu, pas besoin de la scène nullissime face à Dark Rey. Ils se parlent dans le hangar du Destroyer, en altitude au dessus de Pasaana. Mieux, ils se battent en partie sur la coque du vaisseau (pour reprendre l'idée des chevaux-mouth de la fin du film). Rey perd le combat, est sauvée par la voie de Leia, mais elle ne tue pas Kylo Ren. Effrayée par son échec, elle fuit sur Ach To parler à Luke. Kylo Ren, lui, revoit son père et sa mère meurt d'épuisement.
- De retour à la base, tout le monde prépare l'affrontement final. On donne plus de place à Lando et à son voyage vers le coeur de la galaxie, qui mérite d'être montré.
- Le final est à peu près identique si ce n'est que coté bataille spatiale, on montre vraiment les gens venus en masse. On les fait parler aussi. Là c'est une vraie belle occasion de faire du fan service : on ne montre pas que Wedge mais aussi le Mandalorien ou Hera Syndullah à bord du Ghost ainsi que le visage de plein de petits anonymes venus en découdre.
- Au sol, on découvre que Palpatine n'est pas un zombie mais un fantôme de la Force (histoire de justifier la reprise de la phrase de l'Episode III) et qu'il veut tout simplement Rey parce qu'elle est la personne parfaite à posséder. On peut imaginer une machine ou un sorcier de la Force venu pour le rituel. Ben Solo y affronte les Chevaliers de Ren survivants en leur parlant, puisque ce sont ses vieux potes. On retire aussi aussi la notion de vie qui se transmet, tant qu'à faire. Palpatine n'aspire rien, Ben Solo meurt "normalement" et Rey a survécu.
- On coupe la scène très gênante des éclairs de la Force ainsi que le bisou mouillé
- Le final à la base des rebelles montre Poe et Finn se galocher. On ne donne pas une médaille à Chewbacca trente ans plus tard, c'est débile. On se contente de le voir repartir à bord du Faucon avec Lando. Rey leur fait un calin puis leur annonce qu'elle va relancer l'Académie Jedi. Elle part donc sur Tatooine faire de la maison des Lars son lieu d'apprentissage. Elle y enterre les sabres de ses "parents adoptifs" qu'elle voit sous forme de fantome au loin (et cut avant les deux soleils).
Faudra en plus couper des petits plans par ci par là, faire respirer les personnages, etc... mais vous avez les grandes lignes.

Avatar du membre
Xidius
L'Elu
L'Elu
Messages : 5001
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 5:10 pm
Localisation : Paris (XVème)
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par Xidius » mar. déc. 24, 2019 6:04 pm

cloneweb a écrit :
lun. déc. 23, 2019 4:52 pm
- Le film s'ouvre de la même manière : l'Empereur est "vivant"
Non.
Image

Avatar du membre
Hellboy
Démon et Merveille
Démon et Merveille
Messages : 3326
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 12:17 pm
Localisation : Avec ta copine

Re: Vos derniers films vus

Message par Hellboy » mer. déc. 25, 2019 10:18 am

Jumanji, The next level
On prend les mêmes et on recommence. Rien de novateur dans cette suite mais elle se laisse regarder avec plaisir tant le casting est charmant et efficace.

Star wars : L'ascension de Palpatine
Bon. Le film aura au moins le mérite de relancer les posts de ce topic. :mrgreen:
À part ça, je pense que parmi les fans, il y a désormais 2 camps : Les Abrams contre Les Johnson. Mais chaque camp souffre de la même faiblesse, à savoir, surtout, SURTOUT, ne réfléchis pas au film que tu viens de voir ! (à croire que les scripts doctors n'existent plus à Hollywood).
On a de belles séquences visuelles, ça c'est sûr, mais alors pour ce qui est d'écrire une histoire solide... FINI !
Après, à la différence d'Alex, je n'avais pas aimé l'épisode précédent, et j'attendais celui-ci comme un truc infâme (surtout vu les réactions des internets) je fus donc assez agréablement surpris, charmé par le cast, la musique, les combats de sabre... et puis j'ai commencé à réfléchir et patatras, tout s'est écroulé. (le lien posté par xidius est très bon à ce sujet)
Et c'est amusant, ou triste, parce que la dernière fois que ça m'a fait ça, c'était pour... la prélogie, dont je ne suis même pas allé voir la conclusion en salles. Et donc Disney (ou Abrams ou Kennedy, blamez qui vous voulez) a réussi à reproduire ce que Lucas avait fait il y a 15 ans : éteindre mon intérêt pour Star wars. Mais le plus triste à mes yeux, c'est qu'à côté de moi, il y avait 2 ados, un de 15 ans et une de 12 ans et eux aussi n'en ont plus rien à faire de Star wars. Alors certes, ces jeunes-là savent où sont les bonnes références (merci papa) mais je me dis que si Hollywood n'est plus foutu de se mettre des gamins dans la poche, c'est qu'il y a vraiment un problème d'écriture.
Tant pis. Merci pour tout, Lucasfilm, et à un de ces jours peut-être.

Avatar du membre
cloneweb
Vieux Boss
Vieux Boss
Messages : 8301
Enregistré le : sam. sept. 06, 2008 9:14 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par cloneweb » lun. janv. 13, 2020 10:40 am

Play d'Anthony Marciano
J'ai trouvé ça mignon, drôle et touchant. Ca fonctionne surement mieux dans la première partie que quand ils cherchent à raconter quelque chose dans le monde des adultes mais le concept est tenu jusqu'au bout. Et j'aime l'idée d'utiliser le found footage pour raconter quelque chose d'autre que de l'horreur ou du fantastique.

Avatar du membre
Xidius
L'Elu
L'Elu
Messages : 5001
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 5:10 pm
Localisation : Paris (XVème)
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par Xidius » dim. févr. 09, 2020 12:39 pm

Birds of Prey and the Fantabulous Emancipation of one Harley Quinn (2020) de Cathy Yan
J'ai envie de dire : "Ca vaaaaaaaa".
Les 20 premières minutes sont vraiment funs, le film ne mâche pas ses mots quand à son programme d'émancipation et globalement, l'esprit féminin revanchard marche bien, et parvient à imposer une symbolique qui tient tout le film.
Après, le scénario est vite fonctionnel, et sa structure narrative chaotique (flash-backs/forwards dans tous les sens) n'aide en rien, le rythme finit par en pâtir. Tout comme c'est étonnement violent par moment, mais ça l'est de moins en moins au fur et à mesure, et les scènes d'actions baissent en qualité progressivement, avec un dernier acte assez chiant de ce point de vue là, quand bien même le principe de la funhouse ouvrait pas mal de possibilités non exploitées ici.
Même si ça repose évidemment sur Suicide Squad à la base, le film se tient bien tout seul et raconte son truc sans vouloir te vendre autre chose derrière, ce qui est toujours un bon point.

Je crois qu'en réalité, le truc qui fait quand même grandement la différence avec Wonder Woman ou Captain Marvel, au delà même du côté plus rentre dans le lard et moins polissé, c'est que bordel, il y a une actrice, une vraie. C'est simple : Margot Robbie bouffe l'écran du début à la fin.
Non seulement tu sens qu'elle jubile à l'idée de faire le film, ce qui est assez communicatif, mais elle fait vraiment une parfaite Harley Quinn, totalement instable et zinzin, et le film porte vraiment son identité de bout en bout, ce qui lui confère un capital sympathie hautement supérieur à toutes les autres conneries du genre, simplement parce qu'il y a une âme qui tient le truc, et qui donne de la vie à ce machin, une simple étincelle qui fait toute la différence face aux machines marketing toutes pétées en face.
Donc voilà. Un peu random, mais ça vaaaaaa.

The Gentlemen (2020) de Guy Ritchie
Je ne peux m'en prendre qu'à moi-même dans l'histoire. Même si son Man from U.N.C.L.E était passable, ce qui en soit constituait déjà un miracle monumental, je m'étais dis qu'on ne m'y reprendrait plus. J'avais zappé le Roi Arthur et Aladdin, mais là devant le casting sympa (Charlie Hunnam, Hugh Grand et Colin Farrell, why not?), allez, peut-être qu'on va tenter un Guy Ritchie...

Je le savais putain. Je le savais.
2 heures de cinéma de branleur, avec une avalanche de dialogues auto satisfaits, où ça blablate non-stop dans le but de balancer de la punchline bas du front, avec des éléments méta pour montrer que Guy Ritchie, il connait le cinéma, et vas-y que je change le cadre de l'image quand un personnage t'explique ce qu'est le cinémascope alors même que tout est filmé en mode automatique, sans la moindre idée de mise en scène passé des effets de style ultra ringards, à l'image d'un générique totalement cheap. Le pire, c'est que le fond est assez rance, avec des aristocrates blancs qui font tout pour niquer des chinois, des russes, des arabes qu'ils asservissent ou encore un journaliste gay, juste dans le but de préserver leur aristocratie à la con, tout en se dorant la pilule en vendant de la drogue.

L'exemple type du film auto-satisfait, avec un ego surdimensionné, qui n'a rien à raconter, se complaît dans la manipulation basique de mécaniques narratives (il y a 3257 twists, et on s'en BRANLE !) et tourne à vide en 5 minutes.
Bref, faut vraiment que j'arrête avec Guy Ritchie, parce que c'est le genre de film qui te fait reconsidérer le Brexit.
Image

Avatar du membre
Hellboy
Démon et Merveille
Démon et Merveille
Messages : 3326
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 12:17 pm
Localisation : Avec ta copine

Re: Vos derniers films vus

Message par Hellboy » mer. mai 06, 2020 12:08 pm

Allez, allez, un peu de réaction que diable ! vous ne mettez plus rien ici et juste une photo sur facebook !
Nous on a fait un peu ciné club pendant le confinement.

Kill Bill volumes 1 & 2
La pédagogie avant tout. Je craignais des longueurs et trop de mots mais non, c'est passé comme une lettre à la poste. Toujours aussi jouissif et beau. Je me suis surpris à trouver certains moments plus drôles que dans mon souvenir et inversement, des passages comiques m'ont paru plus sombres.

Piège de cristal
Je crois que la grande qualité de ce film est sa fluidité, ce qui n'empêche pas les surprises et le suspens. Tout se déroule sans accroc, on avance, on s'inquiète, on trépigne, on sourit, bref, ON PROFITE.

Christine
Le film accuse son âge : il ne fait plus peur du tout mais il distille une ambiance assez particulière entre le malaise et l'empathie. Parfaite porte d'entrée au cinéma d'horreur.

Avatar du membre
cloneweb
Vieux Boss
Vieux Boss
Messages : 8301
Enregistré le : sam. sept. 06, 2008 9:14 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par cloneweb » mer. mai 13, 2020 4:52 pm

Trucs vus récemment

Forte, avec Valérie Lemercier
De la belle daubasse. Un téléfilm ni écrit ni filmé.

Mortal Kombat Legends, Scorpion's Revenge
De la brutalité animée, par les mecs habitués des projections Warner Bros/DC. C'est pas dingos mais qu'est ce que c'est violent pour de l'animation US.

A Beautiful Day in the Neighborhood
Tom Hanks est fantastique, c'est feel-good à souhait. Impeccable en confinement.

Justice League Dark, Apokolips War
Jolie surprise que ce grand final du DC Animated Movie Universe commencé en 2013 avec l'adaptation de Flashpoint Paradox. Tout le monde est réuni et tous les films précédents (plus ou moins) sont pris en compte façon Avengers Endgame mais en mieux. C'est étonnamment écrit et presque lent dans sa première partie quand la majorité de ces DTV ne faisaient qu'enchainer des scènes d'action. La fin est convenue mais je me suis bien amusé.

Avatar du membre
Xidius
L'Elu
L'Elu
Messages : 5001
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 5:10 pm
Localisation : Paris (XVème)
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par Xidius » sam. mars 20, 2021 7:48 pm

Zack Snyder's Justice League (2018-2021) de Zack Snyder (!)
Bon sang de bonsoir, une update sur ce forum, QUE SE PASSE-T-IL ?!!!
CloneWeb c'est l'actualité des héros bon sang, et revoilà la ligue des justiciers, on n'allait pas rater ça quand même... Si ?

4 ans après cet énorme accident industriel qu'était Justice League, voilà donc la version de son réal, celle qui devait réparer tous les tords, prouver sa vision d'auteur et montrer que le machin aussi pété de tunes que désincarné et mal branlé sorti en salles était belle et bien une entorse due aux producteurs, ces féroces costards-cravates qui n'y connaissent rien à l'art et à ce que veulent les fans.

Goodbye les reshoots toxiques de Joss Whedon et le résultat sous forme de monstre de Frankenstein cinématographique, ce coup-ci Justice League ça allait avoir de la gueule, un cœur et une histoire.
On saluera déjà le génial coup marketing de la Warner, qui a réussi à s'attirer les louanges et à passer pour le studio qui répond "enfin" à une horde de fans enragés, et qui doit en vérité être totalement paumé puisqu'on rappelle qu'il y a 5 ans, les mêmes fans avaient descendu de toute part Batman V. Superman, en demandant via pétitions et hashtags sur les réseaux sociaux le licenciement pur et simple de Snyder.
Snyder était jugé balourd, on lui reprochait de n'avoir rien compris aux personnages, de faire inutilement compliqué pour une intrigue maigre et son parti pris résolument sombre n'avait au final rien de plaisant.

Alors qu'est-ce qui a changé en 5 ans ?
Rien.

Affublé d'une durée délirante de 4h (!), cette version où on lui a tout cédé vient prouver à quel point Warner avait un projet flingué à l'époque, avec un réal déjà en bout de course qui ne demandait qu'à être accompagné et encadré, surtout quand cette histoire d'équipe est présentée comme étant le fruit d'un seul homme, salut l'ironie.
Certes, cette nouvelle version a au moins le mérite de ne pas être aussi rafistolée que la précédente, et propose une meilleure tenue globale, sans problème de moustache effacée numériquement offrant à Superman une uncanny valley non stop, ou de dialogues tordus dans tous les sens avec des acteurs filmés sur fond vert parlant dans le vide.

Pour ce qui est du mieux, c'est à peu près tout tant cette nouvelle version repose sur le même schéma narratif rachitique, mettant en scène pendant 4 putains d'heures la formation d'une équipe face à un méchant qui veut réunir 3 boites pour tout faire péter.
Ayant plus des airs de mini-série que de film, cette version semble crier "WE NEED A MONTAGE" du début à la fin tant c'est un errement narratif permanent, qui semble avoir ramassé tout ce qui a été tourné pour le mettre dans le "film", même quand ça fait redite, même quand ça n'apporte rien, même quand on a déjà compris les choses plusieurs fois.
Non seulement il n'y a aucune plus-value narrative globale si ce n'est le teasing de Darkseid pour une suite qu'on ne verra apriori jamais, mais il faut voir à quoi point le film radote, se répète et met des plombes pour ne pas avancer.

Par exemple, vous avez le droit à une Lois Lane qui vient ponctuer le film de temps à autre avec une mine maussade pour rappeler qu'elle est triste.
Il y a-t-il un intérêt narratif quelconque d'une scène à l'autre ? Non, c'est toujours Amy Adams qui traîne le regard dans le vide, et éventuellement la 5ème fois on case un caméo sorti de nulle part pour faire plaisir au fan, caméo qu'on ne reverra qu'à la toute dernière scène pour teaser la suite qu'on ne verra jamais !
Il faut compter le nombre de dialogues pseudo-tendus où les personnages se répètent que ça va barder pour s'en convaincre, de scènes d'expositions lourdingues qui rabâchent et ce y compris dans l'action (mettez côte à côte les Amazones qui veulent empêcher machin de choper sa boite, et le flash-back contre Darkseid : c'est le même décor, c'est les mêmes chevauchées numériques, les mêmes connards qui se tapent dessus...), et il faut voir à quel point tout ça semble raconté par un gamin tristouille de 6 ans, pas foutu de faire monter la sauce ou de donner de l'enjeu et du fond à tout ça.

Justice League était vide en salle, il l'est tout autant par Zack Snyder, qui compte sur le personnage de Cyborg pour relever le bazar, celui-ci réitérant un conflit père/fils qu'on avait déjà eu dans Man of Steel. Incapable de raconter quoi que ce soit de nouveau, Snyder profite de sa carte blanche pour jeter en pâture ses conneries habituelles pour faire illusion.
Sans même parler de l'abus maladif de ralentis qui en vient à annuler l'effet produit (sans même parler du fait que c'est censé être la spécificité formelle de Flash pour justifier sa vitesse alors que tout le monde est en ralenti au final...), chaque action prend 3 plombes, avec des circonvolutions souvent absurdes pour montrer des choses simples, entre les 50 allers-retours de Steppenwolf à sa base pour faire le point sur son plan tout con, ou les blagues flinguées de Barry Allen qui tombent à plat tant chaque scène dure 1000 ans, annulant toute rythmique comique vu qu'il n'y a pas de rythme tout court !
Snyder pense que la durée extrême induit de l'épique et du souffle quand ça en devient assommant, et échoue dans sa mission première de conteur en tombant dans les pires travers de la série TV actuelle, point sur lequel il finit par rejoindre Marvel alors qu'il veut se poser comme son contraire. Tel les épisodes de séries qui meublent avec des dialogues ineptes et des semblants de péripéties qui n'apportent rien de plus au récit si ce n'est la durée réglementaire pour durer 50 minutes, ce cher Zack confond complexe avec compliqué et enchaîne absurdité sur absurdité comme ses précédents films DC.
Petit florilège :
-On a donc des Amazones qui passent je ne sais combien d'années à rester une centaine autour d'une boite avec leurs armes tendues (pas cool le job), et qui décident de condamner le tunnel d'entrée du lieu quand ça part en sucette alors que l'intrus s'est téléporté à travers le plafond !
-Nos fameux justiciers échafaudent un super plan pour s'infiltrer dans la base où il y a le vaisseau de Superman alors que le père de Cyborg y bosse à un poste important et les laisse faire quand il les découvre dedans !
-Dans le même genre "perdons du temps parce qu'après tout, on est plus à ça près", on a le droit à un dialogue où les mecs discutent de comment ils vont trouver la base de Darkseid grâce aux satellites de Bruce Wayne, alors que celle-ci émet 2 minutes plus tard une onde de choc ressentie dans toute la planète.
Tout dans cet univers semble dévitalisé, le concept premier du héros devant sauver des gens étant absent puisqu'il n'y a pas de gens, à part une bande d'acteurs sans aucune alchimie, qui ne semblent même pas y croire, perdus dans des décors désespérément vides.

Et ces personnages, parlons-en !
-Batman est donc réduit à un bourrin vraisemblablement sponsorisé par l'armée ou les lobbies de l'armement, qui fait feu de tout bois avec plus d'équipement qu'un Tony Stark, passant son temps à tirer non-stop sur tout ce qui bouge. Et quand il est Bruce Wayne, sa seule motivation la mâchoire bien serrée est donc de "réparer son erreur", et pour l'humaniser les scénaristes ont trouvé un ressort comique unique pour tout le film : il est riche. Donc on ne fait que des blagues là dessus.
-Wonder Woman, ou Diana, n'est là que pour débiter du plot sur la menace qui arrive.
Sinon, on ne manque pas de rappeler qu'elle est un peu bête même si elle a 5000 ans, en témoigne une scène super étrange où Alfred lui explique comment faire du thé. OK.
-Flash, c'est Ezra Miller qui fait du Ezra Miller en roue libre, tout désigné qu'il est comme étant le side-kick comique du film. C'est le djeunz de la bande, on lui a ajouté une scène pour présenter son amoureuse dans un accident de voiture où il semble plus intéressé par une saucisse qui vole que par sa demoiselle en détresse (!), mais de toute façon on ne la reverra jamais du film et il préfère demander s'il peut se taper Wonder Woman. Et c'est soit-disant le mec le plus rapide de la planète, mais il comprend toujours tout après tout le monde (regardez, il n'a pas compris qu'il fallait partir du toit de la police de Gotham comme ses copains, qu'est-ce qu'on se marre!), et sa super-vitesse est gérée aléatoirement au gré des scènes. Un batarang, il l'évite sans soucis en étant immobile, par contre un tir de tourelle à 1 km alors qu'il court plus vite que jaja en distordant le temps, pas de bol il se le prend...
-Aquaman, c'est Jason Momoa qui passait par là, caractérisé par une scène gratuite où le mec boit du whisky en se prenant des vagues au ralenti (Aquaman, you get it ?), et globalement on pourrait le retirer du film ça ne changerait rien, à part s'infliger des scènes aquatiques foireuses dans des ruines super sombres (on nr voit rien là dessous !) où les mecs vivent sous l'eau mais passent leur temps à faire des énormes bulles d'air pour se parler.
C'est secret Atlantis, mais apriori ça devrait pas être trop compliqué à trouver, suffit de chercher les remous à la surface !
-Superman, qui fait de la figuration ici, en est réduit à un pantin débile qui veut tuer tout le monde avant de se rappeler qu'il a une copine, pour devenir un immense poseur à la fin qui troll ses adversaires parce qu'un coup de hache, ça lui fait rien, trop classe le mec.
-Cyborg enfin, le cœur du film, le monsieur qu'il est cassé mais qu'en fait non. Difficile de s'identifier à un acteur dont le visage surnage dans un corps au métal bling-bling à l'incrustation parfois hasardeuse, tant on a parfois la sensation que le machin "flotte" au dessus de sa tête.

Difficile de s'accrocher à qui que ce soit dans ce calvaire, d'autant plus que le climax se déroule dans une ville désaffectée (!!), pour une orgie de doubles numériques se foutant sur la gueule dans un ersatz de cinématique de jeu vidéo hideuse, jamais spectaculaire et tout juste bonne à faire beaucoup de bruit et à vomir du pixel.

À quelques détails près, tout ce qui était déjà foireux en 2017 est toujours présent, toute la vacuité de son histoire et la lourdeur de sa mise en scène sont restées intactes, ce Justice League soit-disant corrigé rappelle bien que Warner s'y est foutrement mal pris à sa sortie tant son semblant de scénario aurait très bien pu tenir en 2 heures entre de bonnes mains (il suffisait de recruter un monteur), et prouve à quel point ce projet mortifère, grisâtre et pachydermique est malade depuis le début, comme en témoigne la dédicace finale à la fille suicidée de Snyder. Jusqu'au bout, la tristesse.
Image

Répondre

  • You do not have permission to post in chat.
@ cloneweb « sam. 5:02 pm »
8-)
@ cloneweb « dim. 7:52 pm »
:tintin:
@ Hellboy « sam. 2:56 pm »
Bonne année 2021, petit forum !
@ cloneweb « ven. 9:41 pm »
:mrgreen:
@ Hellboy « jeu. 8:48 pm »
c’est clair
@ Sigurd « jeu. 8:46 pm »
Et il dit rien, l’ingrat !
@ cloneweb « mar. 10:08 am »
C’est fait \o/
@ Xidius « sam. 5:07 pm »
On marie AlexLoos aujourd’hui. DO YOU REALIZE ?!
@ cloneweb « mar. 9:05 am »
Mais vous revenez toujours et ça c’est beau
@ Xidius « lun. 8:35 pm »
Ca fait longtemps que c’est la fin de ce forum :D
@ cloneweb « dim. 3:34 pm »
:( Tué par le Covid
@ Sigurd « dim. 1:56 pm »
Je ne sais pas si c’est le début de la fin de ce foroum mais c’est en tout cas la fin du début
@ Sigurd « dim. 1:55 pm »
Coucou
@ cloneweb « jeu. 1:21 pm »
Oklm comme disent les jeunes
@ Hellboy « mer. 1:36 pm »
Oui, bien, les vacances tout ça... et toi ?
@ cloneweb « mer. 8:28 am »
Peut-être. Ca va toi ?
@ Hellboy « mar. 6:33 pm »
genre on n’est que 2 à chatter ?
@ cloneweb « sam. 11:53 am »
:points:
@ cloneweb « lun. 11:21 pm »
Merci mec :)
@ Hellboy « lun. 10:47 pm »
Au fait, Marc, elles sont super les interviews animées
@ cloneweb « sam. 8:27 pm »
faut que je mate en VF
@ cloneweb « sam. 8:27 pm »
OUAIS
@ Hellboy « sam. 2:42 pm »
ÇA VA SMASHER DANS LA RÉTINE CE WEEKEND !!
@ Hellboy « sam. 2:42 pm »
Yes, et en attendant, qu’est-ce qu’on reçoit comme dvd.... PROMAAAAAAARE !!!
@ cloneweb « ven. 5:17 pm »
22 juin
@ Hellboy « sam. 12:36 pm »
Bon anniversaire, tu es grand !
@ cloneweb « sam. 9:05 am »
18 ans !
@ cloneweb « mer. 4:52 pm »
Wesh !
@ Hellboy « mer. 9:40 am »
Mais enfin, ça bouge ici ou bien ?
@ Hellboy « mer. 9:40 am »
Youuhouuu
@ cloneweb « jeu. 3:30 pm »
:mrgreen:
@ Hellboy « jeu. 9:04 am »
ouuuuuuuh c’est pas demain la veille !
@ cloneweb « mer. 11:39 pm »
Quand est ce que tu t’installes avec une fiye ?
@ cloneweb « mer. 11:39 pm »
Mais non !
@ Hellboy « mer. 9:46 am »
Est-ce que c’est le début de la fin de ce foroum ?
@ Hellboy « mer. 9:46 am »
Mais ça c’est depuis que vous êtes tous installés avec des fiyes
@ Hellboy « mer. 9:45 am »
OUAIS
@ cloneweb « lun. 8:04 pm »
Trop :(
@ Xidius « lun. 6:17 pm »
C’est calme.
@ cloneweb « jeu. 9:08 am »
Alors que tu pourrais mater Jaspion ? :tintin:
@ Hellboy « mar. 5:34 pm »
Mais j’ai envie de tester un anime
@ Hellboy « mar. 5:34 pm »
Et on a eu droit ensuite à PETTONTON, ép2, à voir pour la grand-mère, je n’en dis pas plus.
@ Hellboy « mar. 5:33 pm »
Je ne saurais dire... mais en me laissant guider par le nom, on a regardé POITRINE, l’héroïne masquée (qui joue horriblement mal)
@ cloneweb « mar. 5:32 pm »
Faut commencer par quoi ?
@ Hellboy « mar. 5:31 pm »
Bon sinon, j’ai essayé la chaîne Toei tokusatsu, c’est de la folie.
@ cloneweb « sam. 2:19 pm »
Le coffret Batman Beyond avec le film est tombé à 50 balles sur Amazon à ce sujet
@ Hellboy « ven. 10:01 am »
en tout cas, orange offre toonami et je bouffe du justice league animated. ça rappelle la tour des héros du dimanche matin... :mrgreen:
@ cloneweb « mer. 11:36 am »
(genre, nous, on faisait déjà du pain maison avant la mode)
@ cloneweb « mer. 11:36 am »
Je crois pas, on fait des trucs qu’on ne faisait pas souvent mais rien de "neuf"
@ Hellboy « mer. 9:36 am »
*avez
@ Hellboy « mer. 9:36 am »
oui mais ave-vous développé de nouvelles habiletés ?
@ cloneweb « mar. 10:02 am »
Ben on sort plus :(
@ Hellboy « mar. 9:35 am »
Et vous là, mes petits parisiengs qui sortaient toutes les 5 minutes, comment ça se passe ?
@ Hellboy « lun. 10:03 am »
oui, tranquillement. J’ai créé un padlet où je communique avec mes élèves + une boîte mail. Et de temps en temps une classe virtuelle (mais sans la vidéo)
@ alex_bono « lun. 9:47 am »
Et toi ? Les cours continuent ?
@ cloneweb « mar. 11:28 am »
Télétravail et donc pas mal de taf :/
@ Hellboy « dim. 5:18 pm »
Bon alors, ça binge ou quoi ? personne ne poste ? vous faîtes vos devoirs ?
@ cloneweb « mar. 10:10 am »
J’ai du travail !
@ Hellboy « mar. 9:59 am »
Bé voilà Sinon les chaînes canal sont en clair sur toutes les box (spider-man 2 ce matin sur canal family !!)
@ cloneweb « mar. 7:46 am »
Après, à la maison, ça va. Et je crois qu’on va suivre ton conseil et refaire Zelda

Who is chatting