Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Sur pellicule, en blu-ray, de l'actu de tournage à la sortie... Le cinéma, celui pour lequel on est là
Avatar du membre
oceanlook
Padawan
Padawan
Messages : 25
Enregistré le : mar. janv. 18, 2011 5:55 pm
Localisation : Rouen, puis Paris.

Vos derniers films vus 2

Message par oceanlook » jeu. juil. 18, 2013 10:10 pm

Bon alors moi je viens pas souvent mais j'ai promis à Marc de venir donner mon avis sur Pacific Rim.

Et, autant être honnête, je suis loin d'être aussi emballé que vous. J'ai passé un moment assez pénible alors que j'en attendais vraiment beaucoup. J'étais convaincu que le film serait énorme comme annoncé, je connaissais un peu la filmographie de Guillermo Del Toro et ce que j'avais vu de lui ne me faisait dire que du bien de lui.

J'avais apprécié notamment, que ce soit pour les Hellboy et Le Labyrinthe l'attention réservée à l'écriture d'un bon scénario, avec de bonnes tranches de poésie, d'humour, d'épique aussi. Il y avait aussi, dans ces films, un soin pris pour la construction des personnages, avec des caractères, des comportements, des interactions bien définies, ce qui, nécessairement, rend ces personnages accessibles et attachants. En quelque sorte, cet amoureux de réalisateur qu'est Guillermo Del Toro a toujours pris le temps et le soin de nous transmettre ses émotions à travers l'écriture de ses films.

Or, ce que j'ai constaté, pour ma part, c'est que pour Pacific Rim, Del Toro et son équipe ont complètement laissé de côté l'écriture. L'envie irrésistible de raconter une histoire, d'embarquer les spectateurs, n'est plus là. Par voie de conséquence, Pacific Rim est un film totalement vide sur le plan émotionnel. Et ça se décline, concrètement, en trois points bien particuliers: le scénario, les personnages, les dialogues. Je reviendrai un peu plus tard sur tout ce qui concerne l'action, le visuel.

L'introduction, ici, en gros, c'est la bande annonce en version longue. On a peu de temps pour expliquer les tenants et les aboutissants de cette affaire d'aliens vs robots (désolé, je vais pas me fatiguer à utiliser les bons termes). En cinq minutes, hop, un coup de voix off, des images dans tous les sens et des années de guerre passées à la moulinette. Et tant pis pour ceux du fond qui suivent pas, qui comprennent pas trop comment fonctionnent les machines, qui comprennent pas trop comment les bébêtes arrivent là, qui pigent rien à cette histoire de portail, de dérive et tout et tout. Je suis loin de vouloir des explications à n'en plus finir à la Nolan (cf Inception) mais un petit peu plus de pédagogie ne m'aurait pas déplu. Là, en gros, c'est 5 minutes qui font le forcing pour te dire "soit tu acceptes le concept, soit tu meurs". Et après on démarre sur le premier bloc de baston in medias res.

Pour la suite je vais mettre quelques spoilers:
Après ça on se casse 5 ans plus tard. Le mec perd son frère, il finit défoncé avec son robot sur la banquise mais on le retrouve frais comme un gardon en train de construire un mur. PAS UNE MINUTE sur son parcours depuis la mort de son frère, comme il s'est guéri, reconstruit, physiquement et moralement, comment il est devenu un autre homme. Les héros dans ce genre de films ont toujours une traversée du désert, un passé sombre, des moments de doute. C'est ce qui les rend profonds, intéressants. Comment s'attacher dès lors à celui qui est supposé être le héros? Ses souffrances, qui le rendent fort, ne sont pas montrées.
Après, on a un twist qui doit normalement être un puissant levier émotionnel pour la suite du film:
Stacker vient voir Raleigh pour le recruter. De nouveau. Et là on retrouve un truc qu'on a souvent dans les films du genre: une aporie, un dilemme pour le héros: ou bien faire son devoir mais raviver les démons du passé (la mort de son frère), ou bien se préserver mais adopter un comportement moralement lâche. TOUS LES HEROS OU PRESQUE passent par cette phase d'hésitation. L'hésitation, le trouble moral, c'est aussi ce qui rend profond un héros. Et notre ami Raleigh hésite... 10 secondes... "Oui vous comprenez depuis que mon frère est mort, connecté à moi, je ne peux pas piloter cette machine, pas avec quelqu'un d'autre"... -"Eh mec c'est l'apocalypse!" "-OK J'ARRIVE". Il y avait une belle occasion de rendre ce héros plus intéressant, mais le TGV Pacific Rim ne fait jamais d'arrêt en gare
Autre levier du film qui foire totalement:
Le moment où on doit choisir le partenaire de Raleigh. Mako est la meilleure, mais son papa de coeur ne veut pas. Elle n'est pas prête, elle est trop fragile, papa la protège... Lui vivant? Jamais partenaire de ce type, c'est trop dangereux. Oh et puis merde, tiens, prends ta godasse, tu seras sa partenaire. Euh, pardon? A quoi ça a servi les 30 dernières minutes si le mec change d'avis comme de chemise? Le compagnon de route est souvent le faire-valoir du héros, et quelque part son rôle effacé mais vital fait de lui le vrai héros! Nouvelle occasion manquée de rendre plus intéressants les personnages. Et, du coup, on a un duo ectoplasmique (et en plus ils jouent mal tous les deux). Autre truc un peu chiant: la première dérive entre les deux se passe mal. La deuxième, dans le feu de l'action, à Hong Kong, fonctionne comme sur des roulettes. Non seulement c'est pas très logique, mais en plus c'est bête car ça aurait ajouté du piment à l'action. Bon, on va pas faire la liste, mais des exemples du genre, il y en a d'autres.
Bref, pour résumer, Del Toro emprunte non plus des ponts, mais des viaducs scénaristiques qui vident ses personnages de leur substance. Ils n'ont aucune personnalité, sont très influençables. Comment, dès lors, se soucier de leur sort quand ils sont enfermés dans leur tas de ferraille, face à des monstres très méchants? Ils ne provoquent tout bonnement aucune empathie car en fait, on ne les connait pas vraiment. Alors, on va dire que je chipote sur des détails, mais pour moi ces détails sont le moteur de l'histoire, ils donnent le ton, ils font basculer le spectateur dans le récit.

Bon et puis les dialogues, je crois qu'au fond de vous vous êtes d'accord, ça vole vraiment pas haut. Que du premier degré, aucune poésie, BEAUCOUP de conformisme et des bons sentiments à tire-larigot, de la punchline vraiment pas convaincante. Alors, ok, c'est un blockbuster mais je demande pas non plus du Polanski hein, mais quand même, un peu plus de finesse quoi. Certaines répliques bien envoyées sur le courage, sur l'amitié, sur l'espoir, bref, les BONS SENTIMENTS m'ont carrément fait détourner la tête de l'écran, parce que j'avais honte d'entendre ce genre de truc. Parce que je me fais une très haute opinion de Guillermo Del Toro, et que je l'attends ailleurs que sur des dialogues type Disney Channel. Mais bon, le truc c'est que tout ça reste quand même un délire de gamin gâté.


Un truc pourtant fonctionne bien: l'histoire dans l'histoire avec Charly Day et Ron Perlman. On y retrouve de l'humour, du recul, de la dérision. C'est un peu "bonjour je suis Charly Day et je vais me foutre de la gueule du film que vous êtes en train de voir". On retrouve un peu d'Hellboy dans cette démarche décalée. Et là ça fonctionne. Mais la connexion entre les deux blocs narratifs est totalement ratée et grotesque. Quand le super méga premier degré rencontre le second degré ça fait pas des chocapics. Moi ça m'embarrasse totalement.

Alors on le sait, la star de Pacific Rim n'est pas le personnage humain, mais la machine. A tel point qu'on en oublie parfois qu'elle est pilotée. Un truc totalement désincarné quoi. Et là, j'en arrive au visuel. Alors oui, je vais pas faire la fine bouche, c'est énorme, c'est spectaculaire, le deuxième bloc d'Hong Kong m'a coupé le souffle. Mais bon... Est-ce vraiment la claque promise? Pacific Rim est-il vraiment à l'avant-garde de son époque? Même si les comparaisons sont toujours limitées, qu'est-ce que ce film a de plus pour nous mettre une claque qu'un Hobbit, qu'un Tintin, qu'un Avatar? C'est certes ce qui se fait de mieux en ce moment, avec une poignée de films pas loin, mais ça ne fixe pas vraiment un nouvel horizon, ça n'ouvre pas de nouvelles brèches, ça ne propose pas quelque chose de totalement nouveau. C'est une brillante synthèse d'éléments déjà vus.

J'ai aussi l'impression que le rythme du film pâtit de l'hétérogénéité des blocs de baston. Idris Elba nous fait un discours pour nous chercher aux tripes, nous annonce du gros, du lourd. Et jamais le dernier bloc de baston n'atteindra ni la beauté, ni la violence, ni la jouissance provoquées par la battle d'Hong Kong. Et du coup moi ça me laisse sur ma faim.

Dernier point, et après j'arrête de parler, la musique. Eh bah la musique les gars, elle est toute pourrie. Elle ne correspond pas du tout à l'esprit épique, brave qu'appelle ce genre de film. Une bonne musique, c'est le truc qui te colle le frisson, le sanglot, au moment clé. Un truc que peut faire Howard Shore. Et là le thème il fait vraiment tache. Grosse tache auditive dans cette débauche de violence.

Ma note: 5/10

Avatar du membre
Basile
Team CloneWeb
Team CloneWeb
Messages : 2222
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 10:18 am

Re: Vos derniers films vus

Message par Basile » jeu. juil. 18, 2013 11:37 pm

Bon allez, juste une.
oceanlook a écrit : Autre levier du film qui foire totalement:
Le moment où on doit choisir le partenaire de Raleigh. Mako est la meilleure, mais son papa de coeur ne veut pas. Elle n'est pas prête, elle est trop fragile, papa la protège... Lui vivant? Jamais partenaire de ce type, c'est trop dangereux. Oh et puis merde, tiens, prends ta godasse, tu seras sa partenaire. Euh, pardon? A quoi ça a servi les 30 dernières minutes si le mec change d'avis comme de chemise?
Stacker lui donne la chaussure parce que la scène juste avant, on le voit saigner du nez et prendre un médicament pour son cancer. Il vient juste de se prendre un rappel de sa mort imminente et il sent qu'il ne peut plus protéger Mako comme il le faisait. Il doit honorer sa promesse.
Brave comme les lions de l'Atlas, il vit un rêve glorieux.

Avatar du membre
crazyguy
Vice President of Awesome
Vice President of Awesome
Messages : 2361
Enregistré le : sam. sept. 06, 2008 12:20 pm
Localisation : Dantoncul
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par crazyguy » ven. juil. 19, 2013 12:18 am

Je veux bien faire l'avocat de l'avocat du "diable". On peut concevoir que tu ne puisses pas adhérer au film. Le problème c'est que tu débarques avec une critique, plus ou moins négative (plus) certes, mais tu balances ça d'une manière très réductrice ("des aliens, pourquoi s'embeter avec le bon terme", "des tas de ferraille", "des acteurs nuls",...) c'est limite si tu tends pas le bâton. C'est comme aller faire un tour avec ton iPhone autour du cou en banlieue aussi :mrgreen: (les clichés..., bref), tu m'as compris.
Après je reste persuadé que le film a été amputé d'une bonne partie de certaines choses (la partie sur les 5 ans de labeur de Raleigh, plus d'infos sur le drift, plus d'infos sur les faiseurs de Kaijus,...) mais d'un autre côté je me dis aussi que Del Toro ne nous mâche pas le travail, il nous laisse une part d'imagination que le scénario n'a pas besoin de nous apporté pour alourdir là où il n'y a pas besoin (là aussi où ce qu'on reproche à beaucoup de film de dernière génération de nous blablater le pourquoi du comment de la chose), un peu comme pour le Labyrinthe de Pan au final, où on ne aide pas à démêler le vrai du faux, il se passe des choses, à nous de croire ou non. Je pense que Del Toro a une manière assez décomplexé de nous raconter les choses, de ne pas y aller par quatre chemins, de rentrer dans le vif du sujet (par chance on évite la scène d'amour tumultueuse entre Raleigh et Mako), ça reste un blockbuster qui se veut je pense, un peu l'antithèse de beaucoup trop de choses similaires vus jusque là.

Mais comment dire que c'est "vide d'émotion" avec le flashback/drift de Mako , c'est limite si on avait pas les larmes :( :?
Image

Avatar du membre
oceanlook
Padawan
Padawan
Messages : 25
Enregistré le : mar. janv. 18, 2011 5:55 pm
Localisation : Rouen, puis Paris.

Re: Vos derniers films vus

Message par oceanlook » ven. juil. 19, 2013 12:36 am

Déjà Ludo, merci de bien vouloir discuter avec moi. :P

Pour ce qui est des mots employés, généralement, dans ce que je lis ici, on prend pas des pincettes pour parler d'un film qu'on n'a pas aimé. Donc je prends pas des pincettes, mais je pense pas que c'est parce que les gens ont aimé que je dois me retenir. Surtout que j'ai lu beaucoup d'emphase dans les avis positifs sur le film ici. Mais me faire taper dessus ne me dérange pas, si on parle du film, c'est plutôt le "t'es tellement con dans tes propos, à quoi ça sert de te parler".

Pour le reste, oui le film a été sûrement amputé mais on peut pas non plus attendre une version longue pour juger. La sortie au cinéma, c'est LE rendu, c'est ce que tu présentes au public, c'est la version que le réalisateur ou plus vraisemblablement les producteurs estiment être la meilleure.

Pour ce qui est des détails, des explications, une fois encore, je demande pas un style à la Nolan avec des explications interminables. Je demande pas non plus des héros torturés jusqu'à la moelle. Moi, ce qui m'aurait plu c'est juste un peu plus de pédagogie et des personnages mieux définis. Parce que du coup je suis pas entré du tout dans le film.

Et après, du côté des émotions, c'est difficile de débattre là-dessus. Moi pour la scène que tu cites j'ai rien ressenti. Mais je comprends tout à fait qu'on puisse s'émouvoir.

Avatar du membre
alex_bono
Capitaine Sprout
Capitaine Sprout
Messages : 2321
Enregistré le : dim. sept. 07, 2008 11:47 am

Re: Vos derniers films vus

Message par alex_bono » ven. juil. 19, 2013 1:09 am

Je rejoins Ludo pour le coup (et pas les deux autres nazis :p quoique) mais tu aurais voulu (ou tu t'attendais ?) à un film plus terre à terre. Toutes ces explications dont tu parles, le récit n'en a,pas besoin. Ça transparair suffisamment fort à l'écran pour qu'on comprenne bien ce qu'il s'est passé. Et le fait justement (pour moi du moins) de pas vraiment savoir, ça m'a permis une identification plus forte aux personnages
Image

Avatar du membre
cloneweb
Vieux Boss
Vieux Boss
Messages : 8283
Enregistré le : sam. sept. 06, 2008 9:14 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par cloneweb » ven. juil. 19, 2013 8:57 am

C'est pas une question de "t'es tellement con" mais une question de "tu es passé à coté de quelque chose"
PAS UNE MINUTE sur son parcours depuis la mort de son frère (...) Comment s'attacher dès lors à celui qui est supposé être le héros? Ses souffrances, qui le rendent fort, ne sont pas montrées.
Le parcours on s'en fout. Savoir qu'il a fait son Clark Kent en parcourant le monde et en enchainant les petits boulots ne change pas le personnage.
Par contre, pour ses souffrances... euh... il a vu son frère mourir sous ses yeux alors qu'il était neuralement connecté à lui. En matière de souffrance, ça se pose quand même là.
Alors on le sait, la star de Pacific Rim n'est pas le personnage humain, mais la machine.
C'est justement l'inverse. Après la projection, Basile avait dit un truc très juste : "on vient voir des robots et on ressort en pensant aux humains" ou quelque chose comme ça.
C'est exactement ça. On venait voir un ersatz de Mazinger Z (typiquement la série où le robot est plus intéressant que son pilote) et on finit par penser aux humains. Parce qu'à travers la construction du film, on découvre des personnages suffisamment construits pour être attachants.
Alors non, on ne sait pas tout d'eux mais on s'en cogne (d'ailleurs Idris Elba le dit à Raleigh, il ne va pas lui raconter toute son histoire), on a juste ce qu'il faut de liens pour qu'on s'y attache.

Quand à la magie qui te manque, pour moi elle se trouve dans le flashback avec Mako, autant dans la manière où c'est expliqué (à travers Raleigh) que dans le plan final avec l'apparition d'Idris Elba.
Qu'est-ce que ce film a de plus pour nous mettre une claque qu'un Hobbit, qu'un Tintin, qu'un Avatar
A vrai dire pas grand chose, mais tu cites le haut du panier aussi. Tu veux pas comparer à Dark Knight Rises plutôt ? :mrgreen:
Pour ma part, la différence, c'est l'univers. Je connaissais Tintin et le Hobbit autrement. Là je découvre un univers et j'y accroche donc ça apporte un petit bonus :)

Avatar du membre
Xidius
L'Elu
L'Elu
Messages : 4987
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 5:10 pm
Localisation : Paris (XVème)
Contact :

Re: Vos derniers films vus

Message par Xidius » ven. juil. 19, 2013 9:00 am

"Tel un enfant de choeur essayant de convaincre les nazis que les juifs n'étaient pas méchants, Robin s'attaqua à Pacific Rim face au regard médusé d'Adolf Basile et de ses confrères"

Je crois que sous sa verbe un peu directe, le monsieur essai de lancer un débat concret sur le film, de discuter avec vous de points précis de son scénario. On sait que vous adorez le film, que vous n'en pouviez plus devant, mais je n'ose croire que vous trouvez ça profondément bien écrit et irréprochable.

Alors je sais, C'est Del Toro, tu peux pas comprendre c'est le dernier bastion de l'humanité, le seul mec qui a nos yeux vaut d'être défendu cet été, blablabla...
Je sais aussi que vous êtes plus intelligents que ça et capables de recul.
Sans déconner, scénaristiquement c'est quand même très bateau et ça partage avec plus de films du genre récemment que vous ne voulez bien le croire. Regardez Star Trek de Abrams : c'est la même. Scène d'intro, le papa du héros meurt dans son vaisseau dans un geste héroïque (il sauve tout le monde) et ta-dah fiston est fruit de ce sacrifice, ce qui va le conditionner jusqu'à ce qu'il reprenne la main (avec un parcours bien plus bordélique on est d'accord) pour piloter l'Enterprise en mode Captain! En plus le père c'est Thor, c'est pas rien !

Le monsieur vous demande pas de descendre votre opinion du film, vous l'aimez, kiffez vos mothers devant, tant mieux pour vous, vous en avez le droit, et même le devoir de défendre vos opinions. Mais cela n'empêche pas de lui reconnaitre ses faiblesses (on peut aussi un film pour ça), et quand on vous demande un peu d'objectivité sur la chose, vous pouvez essayer de faire ça autrement qu'en balayant sa réponse d'un revers de la main.
Allez mes bonhommes, CloneWeb fut un temps terre de débats passionnés et respectueux (souvenez vous comment on a retourné The Dark Knight ou Terminator Salvation dans tous les sens ! THAT'S WHAT SHE SAID OUAIS !) et le gentil monsieur lance un appel un peu maladroit (il répond au fanboyisme par l'attaque, certes) au débat.
ALORS BORDEL, débattez !

PS : Ce message ne s'applique pas au chef qui dans sa grande sagesse ouvre le banquet.
Image

Avatar du membre
MrHobbes
Jedi
Jedi
Messages : 638
Enregistré le : mer. déc. 17, 2008 1:08 pm
Contact :

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par MrHobbes » ven. juil. 19, 2013 11:10 am

Personne ne défend le scénario ici, tout le monde admet que c'est le point faible.
Xidius a écrit : Allez mes bonhommes, CloneWeb fut un temps terre de débats passionnés et respectueux
:lol:
Image
That's what she said

Avatar du membre
Hellboy
Démon et Merveille
Démon et Merveille
Messages : 3320
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 12:17 pm
Localisation : Avec ta copine

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par Hellboy » ven. juil. 19, 2013 11:17 am

Attention, spoilers.

Ok, je veux bien "débattre" même si pour moi ça n'a pas d'importance car ce film n'a aucune prétention. Il ne propose pas de révolutionner le genre, il ne lance pas de nouvelles techniques (narratives ou technologiques), il n'aborde pas de thèmes graves et lourds de sens. Il est là pour divertir et faire vibrer et il le fait très bien.

Et lorsque je lis des trucs du genre "il n'y a pas d'émotion", je me demande Où est-ce que vous allez les chercher les émotions, bon dieu ? alors oui, il y a le flashback de la petite, il y a le début avec la disparition du frère, il y a la fin avec le sacrifice, déjà ça, mais les émotions les plus fortes, elles viennent des combats eux-mêmes ! Pourquoi différencier ?

J'ai pris un pied d'enfer en voyant l'attaque de Hong kong, allant de surprise en surprise, jusqu'au final aérien. Et même une fois revenu sur le sol, le film ne faiblit pas, le rythme se poursuit avec de nouveaux rebondissements et de nouveaux enjeux jusqu'au final, carrément prévisible, évidemment, mais tellement bien mené (tiens, ça rappellerait pas un peu du Cameron, ça ?) (et la voilà la défense du scénario, Hobbes ;-) )

Quand je lis aussi qu'il n'y a aucune empathie pour les kaijus, primo, je ne vois pas en quoi c'est grave et deuzio, ça n'est pas complètement vrai puisqu'on apprend que ce ne sont que des instruments, qu'ils n'ont aucune liberté de penser. Faut arrêter de vouloir tout intellectualiser ou de chercher des ambitions là où il n'y en a pas. On n'est pas à Télérama ou à la voix du nord, ici.

À titre de comparaison, je n'ai pas aimé Cloud Atlas, ni Le Hobbit, j'ai essayé d'expliquer pourquoi mais je n'ai jamais prétendu qu'il n'y avait pas d'émotion dedans.

Avatar du membre
Ryujii
Jedi
Jedi
Messages : 921
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 1:12 pm
Localisation : Pont sainte maxence (60)

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par Ryujii » ven. juil. 19, 2013 12:33 pm

Et puis pour une fois que le réalisateur ne nous tiens pas par la main pour ne pas nous expliquer chaque détail. Pour une fois on peut laisser libre court à notre imagination pour combler les trous.
Image

Avatar du membre
loval
Greta's Slave
Greta's Slave
Messages : 4843
Enregistré le : mer. sept. 10, 2008 8:03 pm

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par loval » ven. juil. 19, 2013 1:54 pm

Vu hier soir; dans l'ensemble j'ai trouvé ça chouette, mais c'est de loin pas la claque orgasmique que j'ai pu lire ici et là (pitié, arrêtez avec vos néologismes anglicisés!).

J'ai vibré aux scènes de combat, la scène dans le port de Hong Kong est exemplaire (au fait, pourquoi Mako attend autant avant de déployer le sabre?). Del Toro sait filmer et gère le rythme comme un dieu. Le point faible, à mon avis, réside dans ses personnages. Les scénaristes ont eu la géniale ambition de vouloir créer des personnages "complexes" avec différents liens entre eux, mais l'écriture s'avère au final plutôt grossière pour certains binômes - le père et son fils, au secours. J'aime beaucoup le triangle Raleigh-Mako-Stacker, mais faut avouer que certaines scènes sont ratées, notamment lorsqu'elles sombrent dans des clichés gênants qui auraient pu facilement être contournés (la scène de la cafétéria, abandonnés de tous). Vraiment dommage, car les plans de Mako jeune sont très touchants. Mais rontidju, qu'est-ce qu'il joue mal ce Charlie Hunnam! Channing Tatum aurait fait un meilleur boulot.

Bref, tout ça pour dire que vous vous emballez un peu les gars. C'est du blockbuster de haute volée (j'ai d'ailleurs déjà envie d'aller le revoir), mais pas la claque du siècle - ni même de l'année.
Image

Avatar du membre
loval
Greta's Slave
Greta's Slave
Messages : 4843
Enregistré le : mer. sept. 10, 2008 8:03 pm

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par loval » ven. juil. 19, 2013 1:55 pm

Ryujii a écrit :Et puis pour une fois que le réalisateur ne nous tiens pas par la main pour ne pas nous expliquer chaque détail. Pour une fois on peut laisser libre court à notre imagination pour combler les trous.
Euh... ouais.
Image

Avatar du membre
Basile
Team CloneWeb
Team CloneWeb
Messages : 2222
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 10:18 am

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par Basile » ven. juil. 19, 2013 2:33 pm

loval a écrit :Mais rontidju, qu'est-ce qu'il joue mal ce Charlie Hunnam! Channing Tatum aurait fait un meilleur boulot.
Ouais... Non. :mrgreen: Tatum, il est bien pour faire le rigolo mais c'est une vache dès qu'il s'agit d'être sérieux.
loval a écrit : C'est du blockbuster de haute volée (j'ai d'ailleurs déjà envie d'aller le revoir), mais pas la claque du siècle - ni même de l'année.
Mais PERSONNE ne dit ça. C'est quand même hallucinant, ça. Pour ce qui est de la claque de l'année, y a de la concurrence avec Gravity et le Hobbit, donc on verra bien au 31 décembre 2013.
Brave comme les lions de l'Atlas, il vit un rêve glorieux.

Avatar du membre
Xidius
L'Elu
L'Elu
Messages : 4987
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 5:10 pm
Localisation : Paris (XVème)
Contact :

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par Xidius » ven. juil. 19, 2013 2:57 pm

On a déjà vu bien plus puissant que ça au début de l'année. 8-)
Image

Avatar du membre
Basile
Team CloneWeb
Team CloneWeb
Messages : 2222
Enregistré le : jeu. sept. 11, 2008 10:18 am

Re: Pacific Rim || Guillermo Del Toro

Message par Basile » ven. juil. 19, 2013 3:28 pm

Ah bon ?
Brave comme les lions de l'Atlas, il vit un rêve glorieux.

Répondre

  • You do not have permission to post in chat.
@ cloneweb « lun. 1:52 pm »
Cmb :
@ Hellboy « dim. 9:16 pm »
Dark, sur netflix, c’est lent mais c’est très bien fichu
@ Hellboy « ven. 4:21 pm »
alex : boah, ça va ; Junior découvre le lycée, Hellgirl entre en 5e, on va voir combien de temps avant la première crise
@ Hellboy « ven. 4:19 pm »
Bon anniv mon coloc ! (je vais vraiment débouler un jour, tu verras)
@ crazyguy « ven. 2:58 pm »
:voiture:
@ cloneweb « ven. 1:18 pm »
:birthday:
@ cloneweb « ven. 1:18 pm »
BON ANNIVERSAIRE CRAZYGUY
@ alex_bono « jeu. 1:41 pm »
Et tes enfants à toi, leur rentrée ?
@ Hellboy « mar. 5:36 pm »
ça va, ça va, ils devraient être tranquilles. Là, c’est encore la phase d’observation
@ cloneweb « mar. 12:02 pm »
Ca se passe bien Hellb’ ? Bonne classe ?
@ Hellboy « lun. 4:24 pm »
OUAIS
@ cloneweb « lun. 9:34 am »
Et bonne rentrée !
@ Hellboy « mar. 10:32 am »
Revu Spider verse hier, c’est vraiment trop bien. Et ça donne envie d’acheter une télé 4k
@ Hellboy « mar. 10:30 am »
ouééé !
@ cloneweb « mar. 10:14 am »
Et bien bonjour !
@ cloneweb « jeu. 9:46 am »
:D
@ Hellboy « jeu. 9:40 am »
(ceici dit, j’ai l’intégrale mais je n’ai toujours pas lu la fin #tsundoku)
@ Hellboy « jeu. 9:39 am »
En lisant cette série, je me disais que c’était pas terrible, facile pour Ennis, mais je ne pouvais pas m’empêcher de lire la suite
@ Xidius « mer. 4:48 pm »
Je suis en train de regarder The Boys vitesse grand V à cause d’Alexandre pour Happy Hour. Mais j’ai lu les 3 premiers tomes avant de lancer la série, je me respecte un peu.
@ cloneweb « mar. 4:51 pm »
J’ai trouvé ça nul mais ça se regarde en vacances :?
@ Hellboy « mar. 11:08 am »
Moi j’attends junior pour stranger things . Vu que 2 épisodes. Bof, bof.
@ cloneweb « mar. 9:57 am »
Pas encore vu Once Upon Machin, ni Midsommar, ni Hobbs&Shaw :(
@ cloneweb « mar. 9:57 am »
15 jours de vacances où tout ce que j’ai vu c’est Stranger Things S3. Je suis à la bourre
@ Hellboy « mar. 9:56 am »
Le Tarantino, on EN PARLE OU QUOI ?!?
@ Hellboy « mar. 9:55 am »
et puis ya que bibi qui poste dans les critiques ; vous avez tous perdu la vue ou quoi ?
@ Hellboy « mar. 9:55 am »
eh oh c’est l’été quoi
@ cloneweb « lun. 4:44 pm »
:(
@ crazyguy « lun. 2:26 pm »
Rien
@ cloneweb « lun. 1:39 pm »
Je suis rentré, j’ai raté quoi ? :)
@ Hellboy « sam. 1:38 pm »
Tu as de quoi t’occuper, je pense
@ Basile « sam. 10:40 am »
Bouhouhou
@ Hellboy « sam. 7:18 am »
Tu peux passer les admirer à la maison quand tu veux :mrgreen:
@ Hellboy « sam. 7:18 am »
Allons, allons, soyez raisonnable, jeune exalté
@ Basile « ven. 5:31 pm »
Je te les rachète. Name your price.
@ Hellboy « ven. 10:12 am »
J’en ai 2 encore sous blisters
@ Basile « jeu. 9:06 am »
Hyper fidèles au style et très bien peintes.
@ crazyguy « mer. 11:24 am »
Haha oui, étonnement bien pour l’époque
@ Basile « mer. 10:46 am »
M’étant encore perdu sur Ebay, je découvre mon regret du jour : ne pas avoir acheté les Mezco Comics Series d’Hellboy et du BPRD à l’époque de leur sortie, lorsque je les trouvais pour 25 balles chez Album. Je vois leur prix aujourd’hui et je pleure en me disant qu’elles me seront à jamais inaccessibles...
@ Hellboy « mar. 11:42 am »
c’est un bon signe
@ Hellboy « mar. 11:42 am »
On ne peut parler de ce film qu’en gueulant
@ Xidius « ven. 9:26 pm »
J’y suis allé. BORDEL, C’ETAIT LE FFFEEEEEEEEEEUUUUUUUUUUU !!!!!!!!!!
@ Hellboy « jeu. 7:28 pm »
ALLEZ LE VOUAAAR !!
@ cloneweb « mer. 1:59 pm »
Promare est sorti. Allez le voir
@ cloneweb « lun. 3:13 pm »
Du ginseng !
@ Hellboy « mer. 1:33 pm »
C’est surenchère de surenchère de ta mère
@ cloneweb « mer. 10:53 am »
Ce mecha, pffffiou
@ cloneweb « mer. 10:53 am »
Toi aussi tu l’as encore en tête ce matin ?
@ Hellboy « mar. 10:51 pm »
Promare, c’est du ginseng pour les rétines
@ Hellboy « mar. 12:37 pm »
bien ou bien ?
@ cloneweb « mar. 11:50 am »
Wesh !
@ Hellboy « mer. 8:18 pm »
(oui, je sais clone, j’irai poster dans le topic mais c’est un encouragement express à aller le voir)
@ Hellboy « mer. 8:17 pm »
Les enfants de la mer, c’était magnifique
@ cloneweb « mar. 9:27 pm »
Mais ouais !
@ Hellboy « mar. 1:01 pm »
J’ai adoré Duke Caboom, je veux un film entier sur lui. (la VF est mortelle)
@ cloneweb « lun. 10:17 am »
Bouh !
@ crazyguy « mar. 2:01 pm »
Let the past die!
@ cloneweb « mar. 11:15 am »
Ayé l’ancienne adresse d’ici n’existe plus :(
@ Hellboy « dim. 2:33 pm »
Salut
@ cloneweb « lun. 11:38 am »
Coucou
@ cloneweb « jeu. 9:43 am »
:birthday:

Who is chatting